Actualités

Janvier 2019

Vernissage de l'exposition

"Except the clouds"

Bérangère Fromont

Le vendredi 11 janvier 2019 à partir de 18h30

En présence de la photographe

portrait de Bérangère Fromont

PROJECTION DE DOCUMENTAIRE

"Je lutte donc je suis" de Yannis Youlountas

Le jeudi 31 janvier 2019 à partir de 18h30
  • à partir de 18h30 : ouverture de la Galerie
  • 19h30 :  Projection
  • Entrée libre
  • Restauration et buvette sur place
je lutte donc je suis_

Laboratoire d'écriture

Le dimanche 17 février 2019

Animé par Valéry Meynadier

DIMANCHE
  •  10h-15h atelier
  • 12h-13h : possibilité de repas (réservation obligatoire)
PLUS D’INFOS SUR L’AUTRICE
INFORMATIONS PRATIQUES
  • Nombre de participants : 10
  • Inscriptions
    > par mail : contact@galerielaberrante.com
    > par téléphone : 06-52-27-57-75
  • Tarifs :
    > Atelier : 15 euros
    > Repas : 8 euros
    > Carte d’adhérent|e : 5 euros

février 2019

SOIRÉE LECTURE &projection

Lecture: Passer quoi qu'il en coûte

Par Sandrine Barciet, Grognon Frères

Projection: Des spectres hantent l'Europe
Le samedi 9 février 2019 à 19h00

 

« Passer quoi qu’il en coûte »: de Georges Didi-Huberman et Niki Giannari

« Apatrides, sans-foyer. Ils sont là. Et ils nous accueillent Généreusement dans leur regard fugitif, nous, les oublieux, les aveugles. Ils passent et ils nous pensent. » « Passer. Passer quoi qu’il en coûte. Plutôt crever que ne pas passer. Passer pour ne pas mourir dans ce territoire maudit et dans sa guerre civile. Avoir fui, avoir tout perdu. Passer pour tenter de vivre ici où la guerre est moins cruelle. Passer pour vivre comme sujets du droit, comme simples citoyens. Peu importe le pays, pourvu que ce soit un État de droit. Passer, donc, pour cesser d’être hors de la loi commune. Dans tous les cas : passer pour vivre. Mais là où vous avez fui les murs clos des caves bombardées, vous avez trouvé une frontière close et des barbelés au camp d’Idomeni. »

Entrée libre

http://www.grognonfreres.fr/

« Des spectres hantent l’Europe »: de Maria Kourkouta

La vie quotidienne des migrants (Syriens, Kurdes, Pakistanais, Afghans et autres) dans le camp de Idomeni. En attendant de traverser la frontière gréco-macédonienne : des queues pour manger, pour boire du thé, pour consulter un médecin. Un jour, l’Europe décide de fermer ses frontières une bonne fois pour toutes. Les « habitants » de Idomeni décident, à leur tour, de bloquer les rails qui traversent la frontière.

Entrée libre

Contenu d’accordéon
Sandrine Barciet

soirée de décrochage

Jeudi 21 février 2019 de 18h à 20h
Photo de Bérangère Fromont, série Except the clouds