Galerie L'Aberrante

VERSUS

ECOLOGIE ET COEXISTENCE

Les calanques

DE MARS À JUIN

VERSUS, ECOLOGIE ET COEXISTENCE

Une proposition de la Galerie L’Aberrante et Corpo Opaco, en collaboration avec Fonderia 20.9 et L’Image à venir.

16 artistes en projection autour des thèmes de l’écologie et de la coexistence

Mars 2020, nous vivons notre premier confinement, fermeture des galeries, arrêt de l’activité culturelle, une exposition qui tourne court… L’idée de Versus apparait alors, trouver le moyen de poursuivre la diffusion de l’art

« Ecologie et coexistence sont les questions au cœur de Versus, un projet collaboratif réunissant seize photographes engagés dans des réflexions interconnectées sur l’écologie, la fragilité des écosystèmes, la présence humaine dans le paysage naturel. Chaque organisateur a fait une sélection de quatre artistes qui explorent, à travers un langage photographique vaste et hétérogène, le thème essentiel de notre relation avec le monde dans lequel nous vivons et auquel nous appartenons.

Le mot Versus nous a offert des repères importants pour commencer à approfondir le large et complexe sujet de la pensée écologique, en lien avec son sens étymologique et ses significations multiples. Interprété comme un clash, un conflit, « versus » rappelle les oppositions binaires esprit / corps, culture / nature, humain / animal qui depuis longtemps définissent le relations avec notre environnement.

Pensé plutôt dans son sens latin d’origine, comme un adverbe indiquant le mouvement, « versus » suggère un changement de direction, la possibilité de surmonter une fracture qui semble irréparable. Si le rapport à notre environnement a souvent été abordé comme une appropriation, une occupation ou une exploitation, nous amenant à la crise écologique actuelle, peut-être pouvons nous aussi envisager des formes de cohabitation respectueuse avec l’incroyable pluralité de tout ce qui n’est pas humain et irrévocablement enchevêtré avec l’humain. Penser à l’écologie commence donc vraiment par la prise de conscience que nous faisons tous partie d’un vaste «maillage», comme l’a défini Timothy Morton, qu’être implique toujours un être-avec et exister signifie toujours coexister.

Photographier nous permets de passer du temps à observer de près ce qui nous entoure, à découvrir et à méditer sur les histoires que nous avons choisi de raconter; en prenant des images, nous nous connectons au monde que nous photographions, nous nous impliquons dans un processus de co-réponse. »

Rachele Ceccarelli, Corpo Opaco

 

La Galerie L’Aberrante a le plaisir de présenter « Les Chapieux, Géographie d’un secret » de Céline Clanet, « Dispersal » d’ Arianna Sanesi, « Melanos » de Mélanie Patris et « Noces ou les confins sauvages » d’Hélène david

 

 

 En savoir plus sur Évènements Versus

Pin It on Pinterest